Créer un site WordPress

Créer un site WordPress

Créer un site WordPress

Créer un site WordPress : Pour amener vos projets sur Internet, vous devez utiliser des outils qui facilitent le démarrage et la gestion ultérieure du contenu.

La création d’un site Web dans WordPress est une solution très populaire.

Qui vous donne la possibilité de démarrer n’importe quel site Web sans avoir besoin de connaissances en programmation ou en mise en page à l’aide du langage de balisage HTML.

WordPress est actuellement utilisé dans plus de 30% des sites Web créés sur Internet, ce qui lui confère crédibilité et fiabilité.

Créer un site WordPress

Ce qui en fait l’outil préféré des créateurs de contenu pour pratiquement tous les types de sites Web auxquels vous pouvez penser.

Dans ce guide, nous allons plonger dans ce monde fascinant pour apprendre à créer un site Web dans WordPress.

Préparez-vous car le voyage pour créer votre projet WordPress commence ici !

Louez un hébergement pour votre projet web

Choisir un hébergement pour héberger vos sites Web n’est pas une tâche à prendre à la légère, car c’est la même chose que de chercher une maison ou un bon hôtel pour séjourner pendant les vacances.

Il existe de bons sites avec un coût ajusté au service que vous recevez.

Et il existe des sites bon marché ou des endroits où le « low cost » est présent même dans le service que vous recevez, mais vous ne le découvrez qu’une fois à l’intérieur.

Analysez bien les aspects suivants pour choisir votre hébergeur :

Quel type d’hébergement WordPress vous propose-t-il (plans).

  • Quelle est l’élasticité que votre hébergement peut adopter en fonction des exigences de votre site Web.
  • Disponibilité du support 24/7/365 sur l’hébergement en général.
  • Support WordPress professionnel spécifique.
  • Politique de retour.
  • Gestion des sauvegardes.
  • Mesures de sécurité au niveau des services, de l’hébergement et du CMS.
  • D’autres valeurs ajoutées axées sur l’amélioration du service que vous engagez.

Avec ces points, vous devriez être en mesure d’évaluer et de construire une liste de fournisseurs d’ hébergement WordPress possibles pour votre projet Web et de choisir celui qui répond le mieux à vos attentes.

Choisissez un domaine qui représente votre site

Le domaine indique le nom commercial, personnel ou commercial qui vous représentera sur Internet, c’est pourquoi vous devez vous concentrer sur son choix.

Car c’est comme nommer votre progéniture, et ce n’est pas quelque chose qui surgit au hasard.
Il y a certains aspects que vous devriez toujours considérer avant de choisir un domaine :

Vérifiez si votre Nom De Domaine est disponible : https://sitechecker.pro/fr

Quelle sera l’envergure de votre projet web (locale, régionale, nationale ou internationale).
Définissez un nom de domaine qui identifie le projet que vous allez gérer.

Créer un site WordPress

Évitez les caractères spéciaux, les mots accentués, les mots composés séparés par des traits d’union, car cela vous obligera à utiliser des domaines convertis en IDN, ce qui vous causera de nombreux maux de tête dès le début.

Essayez de mettre l’accent sur la marque que le domaine va représenter.

Pensez à intégrer (si possible) le mot-clé ou mot-clé principal de votre projet dans le domaine.

Une fois que vous avez acheté et enregistré un domaine à votre nom, dont vous serez toujours l’unique propriétaire.

Il n’y a pas de retour en arrière et vous devrez vivre avec le nom choisi pour la durée de vie du domaine pour lequel vous l’avez contracté.

Choisissez bien, l’esprit serein et optez le plus possible pour des domaines aux noms courts et faciles à retenir, vos futurs utilisateurs apprécieront.

Installer WordPress

Voyons ensuite comment installer WordPress sur un hébergement.

Installez facilement WordPress sur votre hébergement

Après avoir contracté un hébergement, déjà acheté et activé le domaine qui va représenter votre projet, la prochaine chose est d’installer le CMS dans l’hébergement que vous avez acquis pour voir plus tard comment créer une page Web avec WordPress.

L’installation manuelle de WordPress est l’une des méthodes d’installation habituelles, car à partir d’un fichier .zip packagé téléchargé depuis WordPress.org.

Vous pouvez obtenir une installation propre à laquelle vous pourrez ensuite ajouter un thème gratuit ou commercial et les plugins nécessaires pour créer. WordPress.

Le processus manuel résumé est le suivant :

Téléchargez la dernière version stable de WordPress.org
Évitez de créer le dossier /wordpress en décompressant le fichier zip sur votre ordinateur.

Dans le dossier décompressé de votre ordinateur appelé /wordpress, sélectionnez tout et compressez-le dans un fichier zip.

Téléchargez le fichier .zip compressé sur votre hébergement dans le dossier où vous allez créer une page Web avec WordPress.

Extrayez le fichier .zip dans l’Hébergement avec l’outil « Extraire ».
Dans la section Bases de données, créez une base de données.

Créez ensuite un utilisateur pour la base de données

Attribuez des privilèges à l’utilisateur de la base de données afin qu’il puisse l’utiliser.
Dans votre navigateur, chargez l’url du domaine (ou l’url temporaire) pour installer WordPress.

Créer un site WordPress

Suivez le processus d’installation comme décrit dans la vidéo (ci-dessous). Une fois l’installation terminée, vérifiez que le fichierh taccess est correct. Vérifiez les paramètres de base dans Paramètres, Général.
Vérifiez que vous accédez au tableau de bord depuis votre domaine.

Une fois ces étapes terminées, vous aurez terminé avec succès l’installation manuelle de WordPress.

Vous êtes maintenant prêt à accéder au panneau d’administration de WordPress, appelé le tableau de bord, et à vous familiariser avec sa structure avant de commencer à créer du contenu.

Connaître la structure du tableau de bord WordPress

Le tableau de bord WordPress vous permet d’avoir le contrôle sur tout ce qui concerne l’administration et la personnalisation des thèmes, l’installation des plugins et la création de contenu.

La partie principale de la page d’accueil du tableau de bord est constituée de widgets.

Qui ne sont que des blocs répartis sur l’écran qui présentent des informations internes, issues de plugins ou de fonctions.

Mais aussi des informations externes issues de flux ou de canaux d’information.

Réglages de base avant de commencer

L’un des points auquel vous devez porter une attention particulière est le choix du Thème que vous utiliserez sur votre site internet, puisque non seulement le design des pages de votre site internet dépendra du thème choisi.

Mais aussi de la structure du site sera l’un ou l’autre en fonction de la distribution utilisée par la mise en page que vous utilisez.

L’enjeu n’est pas seulement l’identité visuelle de votre projet, de votre marque ou boutique e-commerce.

C’est aussi la partie de votre installation sur laquelle vous passerez éventuellement le plus d’heures, tant dans la partie personnalisation que par rapport à la structure des contenus .

Choisissez un thème que vous maîtrisez avec une certaine aisance.

Créer un site WordPress

Qui ne soit pas surchargé de fonctionnalités dont vous n’aurez peut-être pas besoin par la suite et, surtout, qui soit léger et favorise le positionnement de votre contenu.

Paramètres WordPress

Il existe des centaines de sites Web sur Internet où vous pouvez trouver des thèmes commerciaux (payants) de qualité et offrant de nombreuses fonctionnalités.

Utilisez les aperçus de ces thèmes, ou des démos qui sont disponibles sur les pages de leurs auteurs pour pouvoir évaluer le comportement du thème choisi avant de concrétiser l’achat.

Si votre budget est très serré, rappelez-vous depuis le tableau de bord WordPress, Apparence, Thèmes, Ajouter de nouveaux.

Vous pourrez découvrir des centaines de thèmes gratuits ou « freemium », plus de 5000.

Que vous pourrez utiliser dans vos projets web sans avoir à investir un montant bon marché à utiliser.

Les sections de la configuration de base nécessaires dans WordPress sont les suivantes :

Général
L’écriture
En lisant
commentaires
Médias
permaliens
confidentialité

Au final, si vous ne cochez pas ces paramètres après l’installation de WordPress, il est possible que quelques temps plus tard vous ayez des problèmes, par exemple, avec les urls que Google et d’autres moteurs de recherche ont indexées.

Si par exemple vous n’avez pas activé plus URL conviviales dans les liens permanents, ou que vous ne recevez pas de notification par e-mail du tableau de bord si vous n’avez pas modifié l’e-mail par défaut dans les paramètres généraux.

Il existe de nombreuses autres personnalisations que vous pouvez apporter au tableau de bord pour qu’il se comporte comme vous le souhaitez.

Mais dans de nombreux cas, elles dépendent de plugins que vous devrez installer si vous souhaitez avoir plus de contrôle, sans avoir à recourir à l’édition caché Fonctionnalités WordPress.

Quoi de mieux à réserver quand on est plus expert dans l’utilisation du CMS.

Installez et configurez le thème de votre site

Pour que WordPress s’intègre de la meilleure façon possible à votre projet Web, vous devez, après l’installation de WordPress, effectuer une série d’ajustements afin que le Web fonctionne comme vous le souhaitez.

Créer un site WordPress

Ces paramètres sont appliqués dans le tableau de bord, depuis Paramètres, Général, où vous pouvez configurer des aspects tels que :

Titre et méta description du site (bien qu’avec des plugins comme Yoast SEO vous ferez mieux).
L’URL avec laquelle votre site Web se chargera (avec ou sans alias www).
L’e-mail de notification du tableau de bord.
Géolocalisation et fuseau horaire.

Qu’afficherez-vous par défaut sur la page d’accueil de votre site ?
Contrôle de la visibilité pour les bots d’indexation.

Paramètres de commentaires et listes noires de mots interdits.
Comportement des images dans la médiathèque

Configuration des permaliens (important pour le référencement).
Gestion du RGPD (Politique de confidentialité essentiellement).

Selon le thème que vous utilisez, il peut y avoir d’autres sections de paramètres dans cette section du tableau de bord. Vous avez déjà un thème choisi ou acheté ? … Voyons comment il est installé.

Thèmes WordPress gratuits

Installation d’un thème gratuit dans WordPress
Toujours, avant d’installer un thème dans WordPress, il est recommandé, pour votre tranquillité d’esprit plus tard en cas de problème, de faire une copie de sauvegarde.

Car un problème pourrait survenir lors de l’installation du thème et avoir une sauvegarde permet de revenir rapidement en arrière et facilement. .

Une fois que vous avez effectué la sauvegarde et que vous l’avez en sécurité, il est temps d’accéder au tableau de bord, allez dans Apparence, Thèmes et cliquez là où il est écrit Ajouter nouveau.

Une vue des thèmes les plus importants disponibles sur WordPress.org est affichée, qui sont généralement gratuits ou publiés au format « freemium ».

Parcourez les pages des thèmes disponibles et cliquez sur Détails et Aperçu du thème qui attire votre attention jusqu’à ce que vous trouviez celui que vous voulez.

Tu l’as trouvé ? Parfait, installons-le !

Localisez le thème gratuit souhaité.
Cliquez sur Installer.
Cliquez sur Activer pour commencer à l’utiliser.
Vous verrez maintenant le bouton Personnaliser, cliquez dessus pour commencer à personnaliser le thème.

L’installation de thèmes gratuits peut également être effectuée à l’aide de fichiers .zip avec des thèmes que vous avez téléchargés à partir de sources Internet fiables et les installer à partir du tableau de bord ou les télécharger via FTP, bien que la méthode la plus recommandée soit celle expliquée dans les étapes.

Installer un thème d’entreprise dans WordPress
Les thèmes commerciaux pour WordPress sont généralement très demandés pour les projets et préférés par les spécialistes du marketing et les implémenteurs de sites avec ce CMS.

Créer un site WordPress

Il existe de nombreux sites sur Internet où vous pouvez acheter des thèmes professionnels, avec un haut niveau de développement visuel, des améliorations SEO pour bien positionner le contenu et également 100% adaptables à tout type d’appareil.

Les thèmes commerciaux, en règle générale, lorsqu’ils sont téléchargés depuis le site Web du développeur, vont généralement dans des fichiers zip que vous devez d’abord décompresser sur votre ordinateur avant de procéder à son installation.

Car ils incluent généralement d’autres fichiers à l’intérieur du zip principal, y compris le fichier .zip du thème que vous devez installer et d’autres tels que la licence d’utilisation du thème.

L’installation d’un Thème Commercial se résume comme suit :

1. Accédez au tableau de bord WordPress.
2. Faites une sauvegarde.
3. Allez dans Apparence, Thèmes.

Si vous avez le thème à installer sur votre ordinateur, décompressez-le et vérifiez s’il y a un autre fichier zip (du thème) à l’intérieur.

Depuis le tableau de bord, cliquez sur « Ajouter un nouveau ».

Cliquez sur « Installer maintenant ».

Une fois installé, vous pouvez « Activer » le thème pour l’utiliser.
La façon dont vous voyez l’installation d’un thème commercial précédemment téléchargé sur votre ordinateur ne diffère pas beaucoup de l’installation d’un thème gratuit.

À partir de là, vous avez beaucoup de travail devant vous, qui consiste essentiellement à configurer le thème avec l’identité de votre site Web (votre projet), à personnaliser le design, les couleurs, les menus, le widget, etc.

Dans WordPress, en règle générale, les thèmes sont situés dans le dossier /wp-content/themes/ et dans ce dossier, il peut y avoir autant de sous-dossiers de thèmes que vous avez installés, qu’ils soient actifs ou non.

Supprimer les thèmes WordPress installés

La désinstallation des thèmes WordPress est un processus simple et rapide qui, après avoir fait une copie de sauvegarde, ne devrait présenter aucun risque pour votre site Web.

Créer un site WordPress

Ce processus d’élimination devrait être rapide, quelque chose qui pourrait être résolu d’un simple clic, mais non, les développeurs, qui ne devraient être que UX, ont pensé à le mettre dans un endroit caché, comme vous le verrez plus tard.

De quelles manières avez-vous pour désinstaller les thèmes WordPress ?

Depuis le tableau de bord, Apparence, Thèmes, Supprimer.
Via FTP, en accédant au dossier /themes
Depuis le gestionnaire de fichiers de votre panneau d’hébergement.
Via SSH, exécution d’une commande via l’interface WP-CLI.

Fondamentalement, ce sont les méthodes courantes ou habituelles, bien que la première de toutes soit celle qui est conçue pour les utilisateurs normaux qui, dans des situations normales, devraient pouvoir l’utiliser pour éliminer les thèmes installés inutilisés.

Vous pouvez voir le processus mentionné ci-dessous, mieux expliqué par étapes :

1. Accédez au tableau de bord WordPress.
2. Faites une sauvegarde, on ne sait jamais !
3. Allez dans Apparence, Thèmes.
4. En passant la souris sur le thème à supprimer, vous verrez « Détails du thème », cliquez dessus.
5. Le bouton Supprimer apparaîtra en bas à droite.
6. Cliquez sur pour supprimer définitivement le thème installé.

Pour pouvoir désinstaller un thème, il faut le désactiver, sinon il ne sera pas possible de le supprimer.

La vidéo suivante illustre les 3 méthodes commentées afin que vous sachiez comment éliminer les thèmes installés dont vous n’avez pas besoin et qui prennent de la place sur votre Hébergement.

Entrées ou publication dans WordPress
Dans WordPress, il existe 2 types de contenu différents, bien que de structure similaire, que vous pouvez créer :

Billets (ou Poste)
pages
Avec les Entrées, vous pouvez créer du contenu qui est publié en règle générale sur le Blog, sauf si votre site est conçu comme une Revue, un magazine ou un Journal, par exemple, et est publié associé à des Catégories et des Tags.

De sorte que le contenu est classé selon de manière structurée et selon des mots-clés ou regroupement de contenus au travers de catégories préalablement définies.

Il est important de comprendre que dans WordPress il ne suffit pas de simplement publier un Post puis, quelques temps après, de penser à l’associer à une Catégorie qui l’identifie ou à lui ajouter des tags.

Car votre référencement en sera affecté et vos publications être plus difficile à classer, principalement les bots ou les robots d’indexation.

Cela signifie qu’avant de créer une publication, vous devez consacrer une partie importante de votre temps de démarrage initial à la conception de la structure des catégories.

De sorte que lorsque vous commencez à écrire des entrées, il y ait déjà ces catégories à associer à chaque nouvelle publication que vous publiez.

Eh bien, cette association de contenus regroupés par des mots qui les définissent et facilitent leur repérage sont communément appelées Taxonomies.

Créer un site WordPress

Il sert pour cette section dédiée aux articles dans WordPress de comprendre qu’à travers les taxonomies, principalement les catégories et les balises, vous pouvez regrouper les contenus connexes afin qu’ils puissent ensuite être localisés de manière plus groupée et spécifique.

Sachant que l’idéal est d’avoir des catégories créées puis d’ajouter des entrées, voyons comment le contenu est généré dans WordPress pour une publication ou une entrée.

Depuis le tableau de bord, en utilisant le menu de gauche, vous pouvez accéder à Tickets.

Dans le menu de premier niveau « Entrées », vous verrez les menus de second niveau suivants :

Toutes les publications : où vous obtenez un aperçu de toutes les publications créées, publiées ou non.
Ajouter nouveau : pour créer de nouvelles entrées ou publications.
Catégories : où vous créez, modifiez ou supprimez des catégories.
Balises : où vous créez, modifiez et supprimez des balises.

Les catégories et les balises sont quelque chose que vous devez toujours créer avant de commencer à ajouter du nouveau contenu à votre site Web et, dans la mesure du possible, ne modifiez pas trop la structure des catégories car cela affectera le positionnement du contenu indexé.

Définissez une structure de ces catégories que vous allez vraiment utiliser et pour affiner le filtrage du contenu, il est préférable d’utiliser les balises.

Une structure de 5 ou 10 Catégories générales et le reste entièrement géré par des Tags vaut mieux que 20 ou 30 Catégories, dont beaucoup sont vides ou avec une ou 2 entrées par Catégorie, ce qui appauvrirait votre structure de contenu.

Pour créer un article, accédez au menu Articles et cliquez ou appuyez sur « Ajouter un nouveau ».

Vous verrez la boîte Entrées avec des champs pertinents comme :

Titre

Bloc de texte du corps.
Widget « Publier » où vous gérez :
Le statut de la publication (brouillon ou en attente de révision).
La visibilité de la publication (publique, protégée par un mot de passe ou privée).
Publiez « immédiatement » ou programmez la date et l’heure de publication.

Options de référencement sur la page si vous utilisez des plugins spécifiques.
Catégories : vous sélectionnez parmi celles existantes ou créez de nouvelles catégories.
Balises : vous sélectionnez en recherchant des balises existantes ou en en créant de nouvelles.

Image en vedette : si votre thème gère les images en vedette des publications, vous les téléchargez ici. (Tous les thèmes ne prennent pas en charge l’image en vedette).

Options de référencement (si vous utilisez des plugins spécifiques).
Slug : format du fragment de titre qui identifie le message lorsque les moteurs de recherche l’indexent.

Créer un site WordPress

Le processus de création d’une entrée expliqué en vidéo serait le suivant :
Vous avez vu que la création de Posts dans WordPress est un processus extrêmement simple.

Où il est très important de considérer les aspects en amont de la création de contenu et durant ce processus ne jamais oublier le SEO on-page, nécessaire pour bien positionner vos publications.

Pages dans WordPress

Les pages sont des éléments de nature statique, qui n’ont généralement que peu ou pas de changement une fois créés et publiés, selon le type de page et le contenu qui y est présent.

Cependant, avec l’arrivée des builders ou builders sur WordPress, de nombreuses Pages ont été converties en landing pages authentiques ou en landing pages reconstruites avec des builders.

Tels que Page Builder, Elementor ou autres, permettant une amélioration constante et une adaptation du contenu de manière plus dynamique.

Il y a quelques pages basiques et très nécessaires que vous ne devriez jamais oublier de créer sur votre site Web :

Politique de confidentialité.
Politique de cookies.
Mentions légales.
Page de remerciement (Merci).
Contact.
À propos (le fameux Who We Are).
La couverture, qui est toujours une page.

Selon l’orientation de votre site Web, vous pouvez avoir plus de pages avec un contenu statique ou légèrement changeant, mais vous devriez toujours avoir les pages susmentionnées sur tout site Web que vous gérez.

Comment créer une Page dans WordPress ?

C’est un processus très simple, qui ne nécessite pas de processus préalables car il ne dépend pas des taxonomies, vous savez, des catégories ou des balises.

Allez dans Pages (tableau de bord, menu de gauche).
Cliquez sur « Ajouter un nouveau ».
Remplissez les champs obligatoires (titre, corps de texte).
Ajoutez une image en vedette, le cas échéant.

Définissez le mot-clé (mot-clé) si vous utilisez un plugin SEO.
S’il s’agit d’une publication immédiate, cliquez sur Publier.
Liez la page à un menu depuis Apparence, Menus.
Vérifiez le chargement de la Page depuis l’avant.
Le processus de création d’une Page expliqué en vidéo serait le suivant :

Les pages sont importantes, elles se positionnent aussi, et de nombreux internautes atterrissent directement dessus.

Depuis les recherches sur Internet, s’en occupent, font du on-page SEO pour les mettre en valeur, leur donner de la vie, de la couleur, y mettre des images ou des graphismes, aussi des vidéos, tout va s’il enrichit et contribue.

Gérer les commentaires sur vos publications
Grâce aux commentaires, les visiteurs de votre site internet peuvent donner leur avis sur le contenu qu’ils consomment.

Grâce à ceux-ci, ils peuvent ajouter des contributions sur le sujet traité dans le message, poser des questions et fournir des commentaires, offrant ainsi la possibilité d’une interaction communautaire autour du contenu.

WordPress possède nativement son propre système de gestion des commentaires qui peuvent être affichés sur les pages et les publications.

Tous les thèmes WordPress sont conçus pour gérer les commentaires, cependant, c’est à vous de savoir comment attirer les utilisateurs qui visitent votre site et les inciter à les quitter.

Les commentaires faits via le système WordPress natif sont affichés sur la page des commentaires dans la zone d’administration de WordPress (tableau de bord).

Créer un site WordPress

Par défaut, tous les commentaires sont affichés si vous n’avez pas préalablement établi de filtres de modération.
Passer le pointeur de la souris sur un commentaire affiche les liens d’action pour le commentaire.

Modération des commentaires

Il est également possible de voir quels commentaires attendent d’être approuvés car ils sont affichés sur fond jaune clair, en pouvant changer la vue en En attente, Approuvé, Spam ou les envoyer à la Corbeille s’ils ne continuent pas.

Avec la modération des commentaires, vous pouvez empêcher les abus par des utilisateurs malveillants ou la publication de SPAM sur votre site Web en utilisant le formulaire.

Lors de l’utilisation de la modération des commentaires, il est utile de mettre en place une protection supplémentaire contre le spam via le plugin Akismet.

Afin de réduire considérablement les risques de publication de commentaires de spam.

Découvrez la Médiathèque

Les images des publications, pages et autres éléments WordPress sont gérées via la médiathèque, directement depuis le tableau de bord, les médias ou depuis l’option « Ajouter un objet » disponible dans l’éditeur WordPress dans les publications et les pages.

Médiathèque

C’est le grand magasin où sont stockés tous les fichiers multimédias que vous utilisez sur votre site Web.
À partir de Media.

Vous pouvez gérer des fichiers image, audio, vidéo, PDF, mp3, etc., et les utiliser dans des publications et des pages à partir des fonctionnalités natives de WordPress.

Depuis Média il est possible :

Téléchargez des fichiers multimédia avec les formats MIME autorisés.
Modifier certains aspects des images.
Vérifiez à quelle page les fichiers sont associés.
Supprimez définitivement les fichiers multimédias hébergés.

Supprimez les fichiers orphelins non associés aux publications.
Ajoutez des données importantes pour le référencement sur la page aux fichiers multimédias.
Obtenir des données de poids et de dimensions des images (individuellement).

Exécutez des actions par lots pour un ou plusieurs fichiers de bibliothèque.
Pour que WordPress n’interprète pas les images que vous téléchargez et génère des tailles supplémentaires à chaque nouvelle image, vous devez définir les tailles par défaut à zéro dans Paramètres, Média.

Images dans WordPress gérant les bonnes tailles !
Apprenez à créer et à configurer des menus
Les menus sont une partie essentielle d’un site Web, entre autres parce qu’ils permettent aux utilisateurs ou aux visiteurs de naviguer dans la structure visible du Web de manière hiérarchique et spécifique.

Ils constituent un élément fondamental de la page pour diriger les visiteurs vers le contenu, pouvant afficher des informations de premier niveau, de deuxième niveau ou d’autres niveaux de profondeur sur le Web, en fonction de la structure du site.

Les menus de premier niveau sont les plus courants dans tout site Web que vous visitez quotidiennement, où vous commencez par un « Accueil » et éventuellement vous terminez par un « Contact » et selon le thème utilisé par le site Web.

Ce sont des menus qui s’affichent horizontalement et sur les appareils mobiles, ils deviennent le « menu hamburger » classique.

Menu principal

Il va sans dire qu’un menu doit contenir l’accès à toutes ces sections de premier niveau de votre site Web.

Et qui sont généralement situées dans le menu principal et les sections de deuxième et troisième niveau doivent être affichées soit dans les menus déroulants du menu principal, soit en tant que deuxième niveau menus, ou contextuels, de la zone du Web où cela est nécessaire.

Créer un site WordPress

Ensuite, il y a ces éléments de menu qui devraient être plus ou moins visibles et accessibles tout au long de la navigation et qui sont généralement situés dans le pied de page ou « pied de page ».

Et qui contiennent généralement l’accès aux politiques du site, aux cookies, aux aspects juridiques , etc.

Menu du bas ou du pied de page

WordPress depuis les versions précédentes a progressivement amélioré la gestion des menus et entre autres fonctionnalités ajoutées à un certain moment la possibilité de charger des menus dans des widgets depuis Apparence, Widgets, Menu personnalisé.

Menu dans un widget

Les menus sont devenus clairs qu’ils facilitent la navigation, donc en plus de concevoir une structure utilisable, vous devez créer les accès nécessaires pour que les visiteurs puissent facilement trouver le contenu de votre site Web.

Sachant que les menus sont nécessaires pour faciliter la navigation, nous pouvons passer au niveau supérieur et créer des menus et les afficher sur le site.

Les widgets, que sont-ils et comment les utiliser ?

Les widgets sont des éléments conçus pour afficher le contenu généré dans le CMS, soit à partir du noyau lui-même, par une fonction, un filtre ou une action, soit à partir de plugins tiers installés.

Depuis Apparence, Widgets, il est possible de tous les contrôler et de les afficher dans différentes zones de la mise en page.

Widget dans WordPress
Comment créer un widget ?
Accédez au tableau de bord WordPress.
Allez dans Apparence puis Widgets.

Parmi les widgets disponibles sur la gauche, faites-en glisser un vers l’endroit où vous souhaitez le placer dans une zone de widgets sur la droite. Apportez les modifications ou personnalisations nécessaires aux paramètres du widget.

Cliquez sur Enregistrer.
Visualisez les changements sur le devant du site Web.

L’utilisation de widgets vous permet d’afficher du contenu dans le thème installé, dans des zones qui ont été conçues pour les contenir, sans avoir besoin de modifier le code ou de connaître la programmation.

En règle générale, les widgets sont affichés dans la plupart des thèmes sur la zone latérale droite ou gauche, selon la conception de la mise en page.

Et en plus dans le pied de page, bien que de nombreux thèmes incluent déjà du contenu dans des widgets qui peuvent être personnalisés à partir d’un framework ou d’un constructeur. .

Les widgets peuvent inclure n’importe quoi, d’un menu au code à partir d’un script « El Tiempo », d’images, de bannières, de lecteurs audio et d’un contenu hautement personnalisable à l’infini.

Installation du plug-in

Les plugins sont des fonctions écrites en langage PHP qui sont utilisées pour afficher du contenu, ajouter des fonctionnalités au Web et avoir une intégration élevée avec le CMS s’ils sont bien programmés.

Plugins dans WordPress

De nombreuses fonctionnalités ajoutées par les plugins peuvent être implémentées directement dans WordPress dans des fichiers tels que functions.php du thème actif et ainsi éviter l’installation massive de plugins externes.

Il est vrai que la démocratisation offerte aux utilisateurs par les plugins fait que presque toutes les fonctionnalités imaginées peuvent être ajoutées à WordPress en quelques clics et en toute sécurité.

Créer un site WordPress

Il existe des plugins pour presque tout ce que vous pouvez imaginer. Certains pour ajouter des fonctionnalités au tableau de bord, d’autres pour améliorer la gestion du contenu, pour sécuriser l’installation web.

Pour proposer des chambres via des réservations, pour télécharger des fichiers depuis un espace privé, et un long etcetera. n’a pas pu être mentionné dans ce guide.

9 plugins pour afficher un portfolio d’images dans WordPress

Les plugins sont installés à partir du tableau de bord, Plugins, Ajouter nouveau , localisant le plugin dans la liste proposée par le répertoire officiel des plugins WordPress.org en cliquant sur Installer et en l’activant plus tard.

Cette simplicité fait que de nombreux utilisateurs se sentent attirés par la facilité avec laquelle ils peuvent être installés.

Et finissent par massifier le site Web avec des plugins qui ne finiront probablement pas par être utilisés plus tard, ralentissant le site.

Et au fil du temps le laissant vulnérable si les plugins ne sont pas plugins installés, même s’ils ne sont pas utilisés.

Changer de thème en toute sécurité

En règle générale, lorsqu’un thème est choisi pour un site Web, il est généralement conservé longtemps sauf si l’utilisateur est agité ou si le choix initial du modèle n’était pas approprié au projet à gérer.

Cela conduit à rechercher de nouveaux Thèmes jusqu’à en trouver un autre répondant aux besoins du projet.

Etant précisé qu’un changement de thème implique de nombreuses modifications, non seulement visuelles ou esthétiques mais aussi la relocalisation des blocs de contenu.

C’est pour cette raison qu’il est toujours recommandé d’investir plus de temps dans l’analyse détaillée des thèmes candidats et d’évaluer non seulement la partie visuelle.

Mais aussi les fonctionnalités, la disponibilité des widgets dans certaines zones de la mise en page, qu’il soit adaptable à tout appareil et qu’il respecte au mieux les normes W3C.

Qu’est-ce qui motive un changement de sujet ?

Naturellement, il y a autant de raisons que vous souhaitez mettre sur la table pour justifier le changement de votre thème actuel pour un autre.

Si vous avez déjà décidé de changer de thème et que vous avez également suivi le processus de sélection et que vous l’avez même téléchargé sur votre ordinateur, il est temps de voir comment procéder.

Étapes pour changer de thème dans WordPress :

Adapter le contenu après un changement de sujet est un processus laborieux, consacrez le temps nécessaire pour rendre l’expérience positive et profitez du processus et des résultats.

Pensez que vous devrez peut-être vivre longtemps avec cette nouvelle image que vous avez choisie.
SEO on-page fondamental pour se positionner.

Sans avoir l’intention de plonger dans le SEO puisque ce n’est pas l’objet de ce guide, si nous abordons la partie qui est dédiée à l’amélioration du positionnement des contenus.

C’est-à-dire le SEO on-page, qui est bien nécessaire pour que tous les éléments liés à le contenu que vous générez sur votre site Web répond aux exigences établies par les moteurs de recherche.

Créer un site WordPress
Pour tout projet qui utilise WordPress comme gestionnaire de contenu, des questions telles que le référencement sur la page et la convivialité doivent être à la hauteur du contenu, sans oublier que Google se soucie beaucoup de ces aspects.

Écrire des entrées (post) sans penser au référencement « c’est comme mettre un costume ou une robe faufilée, tôt ou tard ça commencera à se défaire », et ensuite cela fera des ravages sur votre site Web, et la charge de travail pour le corriger plus tard sera plus grand que si vous construisez le contenu en pensant à mieux le positionner.

Quelques points à garder à l’esprit pour améliorer le référencement on-page :

Créer un site WordPress : En fin de compte, le référencement sur la page n’est rien de plus que de bonnes pratiques d’optimisation de votre contenu pour obtenir un meilleur classement et un trafic plus pertinent dans les moteurs de recherche.
Contrôle des visites avec Google Analytics

Grâce à l’utilisation d’outils aussi populaires, et donc démocratisés, tels que Google Analytics, des millions de sites Web peuvent contrôler leurs métriques de manière très détaillée et en temps réel à un coût nul.
Ces mesures sont obtenues grâce à l’optimisation SEO que les propriétaires de sites Web effectuent afin que les moteurs de recherche indexent le contenu en fonction de directives qui aident ensuite à obtenir des valeurs représentées graphiquement dans Google Analytics.

Avec Analytics, nous pouvons connaître les sources du trafic que nous recevons sur le site Web, les pays à partir desquels ils nous visitent, les appareils avec lesquels ils accèdent à notre site Web et une grande quantité d’autres données qui, lorsqu’elles sont bien utilisées, aident à construire un véritable marketing. stratégies de conversion.

Certaines valeurs que vous obtenez avec GA sont :

Créer un site WordPress : Nombre d’utilisateurs visitant votre site (heure, jour, semaine ou mois).
Nombre de visites uniques reçues.
Nombre de sessions avec plage de dates.
Nombre moyen de pages vues par des utilisateurs uniques.
Taux de rebond (utilisateurs qui ont quitté votre site depuis la page principale sans interagir).
Temps moyen passé sur le site.

Nouveaux utilisateurs qui vous visitent.
Pays à partir desquels ils visitent le site Web.
Navigateur et autres technologies utilisées pour visiter votre site Web.
Pour n’en nommer que quelques-uns, mais la liste pourrait être beaucoup plus longue et avec des données statistiques très intéressantes pour dessiner des stratégies.

Configurer Google Analytics sur un blog WordPress
Dans WordPress, vous pouvez utiliser un plugin pour insérer le code de suivi Google Analytics afin que vous puissiez le suivre depuis votre compte Google.

Bien qu’il soit recommandé de configurer le code UA-XXXXXX (celui que vous avez attribué dans Google Analytics) dans le plugin Yoast SEO si vous l’avez installé dans votre WordPress.

Contrôler les visites et autres données statistiques de votre site Web avec des outils externes tels que Google Analytics, non seulement contribuent à alléger votre installation Web.

Mais ils vous offrent également une quantité de données supérieure à ce que vous pouvez obtenir avec des outils de votre panneau d’hébergement tels que Webalizer , etc.

Créer un site WordPress

Google Analytics

Créer un site WordPress :  La sécurité dans WordPress est importante
WordPress a un noyau très sécurisé, comme cela a été démontré dans les versions publiées depuis 2005, mais ce sont les politiques de sécurité inexistantes qui finissent par conduire tout site Web stable à avoir des problèmes.

Quels sont les facteurs qui font que votre site Web n’est pas sécurisé ?

Créer un site WordPress :  Utilisez une version obsolète et vulnérable du CMS.
Installez les plugins sans discernement, puis oubliez-les.
Dépassement de la protection du Web avec trop de plugins de sécurité.

Ne faites pas régulièrement de copies de sauvegarde, en dehors de celles réalisées par l’Hébergeur.
Utiliser des plugins non fiables, incompatibles avec votre version actuelle de WordPress ou abandonnés.
Accédez à votre tableau de bord depuis des connexions non sécurisées (Wi-Fi public, bars, etc.) sans protection.

N’utilisez pas de seconds facteurs d’autorisation (2FA) pour accéder au tableau de bord.
Des vulnérabilités existent.

C’est incontestable, donc avoir des politiques de prévention et de confinement contre les failles de sécurité dans un site Web devrait faire partie de votre liste de contrôle de travail WordPress, surtout si votre objectif est commercial et que vous gérez un site avec beaucoup de ressources de visibilité.

C’est pourquoi nous vous proposons une Security Checklist pour vos installations WordPress afin que vous puissiez les fortifier.
Ceci n’est qu’une brève liste des points importants qui, s’ils sont bien maîtrisés, peuvent augmenter considérablement la sécurité de votre site Web. Mettez-les en pratique !

Sauvegardes à la demande et automatiques
La sauvegarde fait la différence entre monétiser votre temps après une catastrophe en récupérant rapidement du problème ou passer des heures importantes à remettre votre site Web en état de fonctionnement.

Vous avez déjà pensé à ce que cela vous coûte en temps et en argent à chaque fois que vous devez restaurer un site web dans un état antérieur à cause d’une bévue, d’une mise à jour venue bousiller votre thème ou d’un conflit avec d’autres plugins, une catastrophe !

Il existe de nombreux plugins pour faire des copies de sauvegarde dans WordPress, et peut-être que vous utilisez déjà certains des habituels.

Mais si vous n’êtes toujours pas sûr et que votre site Web ne dépasse pas 512 Mo, nous vous recommandons d’utiliser le plugin All In One WP Migration.

Qui En plus d’être gratuit, et d’être traduit par Webempresa, il permet de faire des copies de sauvegarde en moins de 1 ou 2 minutes selon le nombre d’images que vous stockez sur le web.

Créer un site WordPress : Migration WP tout en un

Créer un site WordPress :  L’une des possibilités du plugin, qui dépend de l’espace disque dont vous disposez dans votre hébergement.

Et de la quantité dont vous disposez, est que vous pouvez stocker plusieurs copies marquées d’une date et d’une heure, pour avoir des points de restauration disponibles à différents au fil du temps, utile pendant la phase de développement web.

Comme de nombreux plugins sur le marché, « All In One WP Migration » a des plans PRO (payants) pour étendre les fonctionnalités, bien que la version GRATUITE soit suffisante pour la plupart des utilisateurs qui n’ont besoin que de sauvegardes à faible coût téléchargeables à la demande.

Ce dont vous devez faire des copies de sauvegarde est quelque chose qui à ce stade est plus que clair, c’est important et très nécessaire si vous voulez avoir des points de restauration pour votre site Web qui vous permettent de revenir à un moment précédent où tout fonctionnait mieux.

Si vous prévoyez également d’effectuer ce processus plusieurs fois par jour, chaque semaine ou chaque mois, cela devrait être un processus simple et convivial, n’est-ce pas ?

Eh bien, plus de discussions, qu’attendez-vous pour donner à All In One WP Migration une chance de s’occuper de vos sauvegardes ? Plus d’un million d’utilisateurs l’ont déjà installé sur leurs sites Web, il ne manque que vous !

Bref, si au final vous ne l’aimez pas, que vous ne vous y adaptez pas bien, ou que vous le trouvez trop simple, vous aurez toujours des options comme Duplicator , pour n’en nommer qu’une qui est aussi très populaire.

Faites-vous partie de ceux qui font régulièrement des copies de sauvegarde ou laissez-vous tout au libre arbitre et ne vous en souvenez-vous que lorsqu’ils tombent « chuzos de punta » (On dit que lorsqu’il pleut.

Qu’il neige ou qu’il grêle avec une impulsion particulière. Cela s’applique également, au sens métaphorique, à des situations compliquées).

Créer un site WordPress

Gardez à l’esprit que la plupart des fournisseurs d’hébergement effectuent des copies de sauvegarde sur une base planifiée, qu’elle soit quotidienne, hebdomadaire ou mensuelle dans toutes ou l’une de ces modalités.

Ce qui permet aux utilisateurs de pouvoir restaurer les sites Web à un point spécifique (celui à partir de la date de la copie disponible) en cas de problème avec l’Hébergement.

Vous faites partie de ceux qui font régulièrement des copies de sauvegarde ou qui laissent tout à leur libre arbitre et ne s’en souviennent qu’en cas de chute brutale

Comment faire une sauvegarde complète de l’hébergement depuis WePanel ?

Créer un site WordPress :  Accédez à votre panneau d’hébergement (WePanel).
Allez dans la section Fichiers, Sauvegardes.
Dans la section « Sauvegarde complète », cliquez sur Télécharger une sauvegarde complète à partir du site Web.
Dans l’option « Destination de sauvegarde », laissez le répertoire personnel par défaut
Dans « Adresse email » mettez votre email pour être notifié.

Vous pouvez également choisir de cocher l’option de ne pas recevoir de notification.
Cliquez sur Générer une sauvegarde.
Lorsque le processus commence, vous verrez un avis tel que Sauvegarde complète en cours… et si vous avez coché pour être averti, vous recevrez un e-mail lorsque la sauvegarde sera terminée.

Les sauvegardes WePanel sont stockées dans le dossier /home/user (user étant le nom du ‘username’ de votre compte d’hébergement) qui est un dossier avant /public_html où sont stockés vos sites web.

Cette méthode de copies de sauvegarde est fortement recommandée lorsqu’il y a des problèmes de faire des copies de sauvegarde avec des plugins WordPress créés à cet effet ou que l’espace de l’Hébergement est insuffisant pour faire des copies par d’autres procédures, si votre Hébergement le permet temporairement surcoté.

Mises à jour du thème, du plugin et du noyau WordPress

Créer un site WordPress :  Garder vos sites Web créés avec WordPress toujours à jour, ainsi que les plugins et les thèmes que vous avez installés.

Vous permet d’avoir un site Web plus sécurisé et de toujours profiter des dernières améliorations intégrées à cet excellent CMS.

WordPress dispose d’un système de plugin qui vous donne la possibilité d’étendre ses capacités, vous permettant d’avoir un CMS beaucoup plus flexible.

Grâce aux Thèmes, vous pouvez créer des sites avec un niveau esthétique élevé, qui ont un excellent comportement pour le référencement, comme nous l’avons mentionné ci-dessus, mais qui ont souvent tendance à s’accumuler dans le tableau de bord, sans être utilisés par la suite.

Tant dans le cas des plugins que des thèmes, leur facilité d’installation en fait des éléments attractifs pour les utilisateurs qui n’ont pas encore défini la partie visuelle du web et passent une partie de leur temps à installer et tester tel ou tel thème, ou plugin.

En oubliant de désinstaller plus tard ceux qui ne seront pas utilisés, avec le problème de sécurité que cela peut engendrer.

En plus de poser un problème pour la stabilité d’un site Web, les plugins et les thèmes prennent progressivement de la place, à la fois dans la base de données et dans l’hébergement lui-même.

Et ce qui pourrait initialement être un site Web de 100 ou 200 Mo de taille, cela peut finir jusqu’à 300 ou 500 Mo si la mauvaise pratique consistant à installer, tester et ne pas supprimer ce qui n’est pas nécessaire se maintient dans le temps.

Les sauvegardes, avant de supprimer des plugins ou des thèmes, sont essentielles pour garantir un point de restauration vers lequel revenir en cas de problème.

La suppression des plugins et des thèmes doit toujours être effectuée depuis le tableau de bord du CMS, et non manuellement en supprimant leurs fichiers ou dossiers depuis votre panneau d’hébergement ou par FTP.

Créer un site WordPress :  Processus de suppression du thème WordPress :

Faites toujours une sauvegarde !
Accédez au tableau de bord, Apparence, Thèmes.
Désactive le thème à supprimer s’il est actif en activant un autre thème par défaut.
Cliquez sur Détails du sujet à supprimer.

Cliquez sur le bouton en bas à droite « Supprimer »
Il en va de même, de manière très similaire, pour les plugins WordPress de la section Plugins, Plugins installés, en procédant d’abord à la désactivation des plugins puis à leur suppression.

Il est possible que, pour une raison quelconque, votre version de WordPress soit bloquée dans une branche qui ne reçoit plus les mises à jour de maintenance, et éventuellement aucune mise à jour de sécurité non plus.

Dans ces cas là, il est préférable de forcer la mise à jour afin de pouvoir passer d’une version « bloquée » ou « terminée » à la version stable actuelle.

Si vous n’avez pas désactivé les mises à jour automatiques du noyau de WordPress, il ne devrait pas être nécessaire de forcer une « mise à niveau de version » et vous utiliserez la version stable.

Cependant, si ce n’est pas le cas, vérifiez s’il y a un « define » dans votre fichier wp-config.php qui empêche ces mises à jour, car s’il apparaît, ce sera un signe que les mises à jour devront être faites manuellement, que est, à la demande, et non automatiquement.

définir (‘WP_AUTO_UPDATE_CORE’, faux);
Dans ces cas, cela peut être faux ou mineur selon le type de mises à jour que vous limitez.

Ou les définitions suivantes :

Créer un site WordPress :  définir ( ‘AUTOMATIC_UPDATER_DISABLED’, true );
La recommandation est que les mises à jour du noyau de WordPress soient toujours MANUELLES, supervisées et préalablement sauvegardées, évitant ainsi de nombreuses surprises et 500 erreurs inattendues.

Les plugins et les thèmes ne se mettent généralement pas à jour automatiquement, bien que vous le puissiez.

Il est clair que la mise à jour du site Web est une tâche importante, mais il est tout aussi ou plus important de maintenir les plugins installés dûment mis à jour et de toujours les télécharger à partir de sites fiables.

Car les plugins actuellement obsolètes ou les plugins avec des problèmes de programmation sont responsables de 80% des Vulnérabilités WordPress.

Conclusion

Créer un site WordPress : Après tout ce qui est abordé dans ce guide de création d’un site WordPress, force est de constater qu’il s’agit d’un processus vraiment simple.

Qui implique naturellement du temps et de l’organisation pour avancer par phases dans chacun des domaines ou sections du site et ainsi de suite.

Capable de construire un site web attractif, qui positionne et remplit la mission pour laquelle vous l’avez créé.
Démarrer un projet web avec WordPress est une aventure fascinante, dans laquelle chaque étape est un apprentissage et le résultat se termine généralement par un succès.